Publié par 3 commentaires

ARROSAGE AUTOMATIQUE pour BONSAÏ

arrosage automatique

C’est souvent au moment des vacances que l’on se demande, mais comment arroser mes bonsaï pendant mon absence ou pendant les vacances ?

Confier L’arrosage de son bonsaï à un proche ou un voisin que l’on n’aura formé à l’avance, est l’idéal. Ce dernier peux ajuster la quantiter d’eau en fonction de la météo, éventuellement déplacer des arbres en manque d’eau, à l’ombre. C’est la solution la plus économique, surtout si tu possèdes plusieurs bonsaï.

La deuxième solution est de faire appel au gardiennage chez un professionnel. Là tu sera sur, du bon entretient et du bon arrosage de ton bonsaï. Cela te coutera, forcement la prestation. Le déplacement des arbres, et le changement d’environnement, peut causer un stress à tes bonsaï, c’est ce qui m’embête dans cette formule.

L’installation d’un système d’arrosage automatique pour tes bonsaï, va représente un coup et te demander quelque compétences de bricoleur .

L’idée ici et de te présenter le matériels que j’utilise au quotidien, afin d’installer un système fiable avec un équipement de professionnel. Je sais qu’il existe une multitude de tuyau, de vanne, d’arroseur, voir même des kit d’arrosage sur le marché, mais je vais te parler de ce que je connais et que j’utilise.

Dans un premier temps je vais te présenter le matériels : réducteur de pression, filtre, programmateur, tuyau, goutteur, asperseur, et vannettes.

Ensuite je t’explique le montage illustrer par une vidéo.

Enfin je terminerai par des conseils de mise en route et d’entretiens.

Le goutte à goutte et le reste…

L’arrosage automatique que je vais décrire démarre à partir de ton arrivée eau, c’est à dire que chaque cas sera particulier. Certain utiliserons l’eau du réseau d’eau potable, d’autre l’eau d’une citerne ou tout autre arrivée de pompe hydraulique.

Régulateur de pression :

Pour commencer l’installation du système d’arrosage automatique , je te conseil fortement de te procurer un réducteur de pression, surtout si tu utilises l’eau potable du réseau. Il peut arrivé que la pression soit au dessus de 3 Bar, ce qui peut être pour la suite de ton installation. En effet tout le kit d’arrosage que je te pressente fonctionne entre 1 et 3 Bar. Pour rappel et pour que tu visualise bien, 3Bar c’est une colonne d’eau haute de 30 mètres de haut. En plus ton régulateur de pression évitera les couts de bélier. Tu as déjà fermé ton robinet de salle bain un peu rapidement et tu as entendu les tuyau claquer, c’est ça un cout de bélier.

Régulateur de pression bonsaï
Régulateur de pression

– Filtration :

Il est absolument nécessaire d’avoir une bonne filtration dans un montage d’arrosage automatique. Des filtres à sable et à tamis peuvent être nécessaire, si tu utilise des eau de lac ou de puits. Même pour l’eau de ville, un filtre à tamis sera obligatoire. En effet il n’est pas rare que des tuyaux explose avec la pression, à l’usure, ou lors de travaux à proximité. C’est à ce moment là, lors de la réparation, qu’un peu de terre ou de sable peux passer par les tuyau et se retrouvé dans ton installation automatique. Tu va le voir un peux plus loin il est primordial te filtrer toutes eau qui rentre dans tes peignes d’arrosage.

filtre à tamis bonsaï
filtre à tamis

Programmateur :

Cela va être le cœur de ton système d’arrosage automatique, sans lui rien ne ce passe. C’est pourquoi je te conseil fortement d’investir dans du matériels de professionnel. Il existe sur le marché de nombreux modèles, parfois à moins de 10 €uros, franchement quand tu connais la valeur de certain de tes bonsaï, ne faut il pas mieux investir dans un appareil de qualité.

Il existe des modèles avec une entrée et plusieurs sortis, je suis plutôt partisan pour, une entré, une sortie . En effet si ton automate à un bug, ou un problème de pile, c’est autant de zone d’arrosage qui souffrirons du manque d’eau. En plus il te sera plus facile de repartir tes zones d’irrigation selon les différent besoin d’eau de tes arbres.

En général tout les programmateurs, qui sont des électrovannes en faite, ont des programmes de bases. Tu peux programmer un arrosage, tous les jours de la semaine, ou sélectionner un ou plusieurs jours de la semaine. Tu peux aussi choisir une durée en minute. Tu as aussi des programmations cyclique, c’est a dire que tu demande à ton arrosage automatique de s’enclencher toute les heures, par exemple.

Personnellement, je préfère quand je peux choisir, le jour de la semaine, la duré d’arrosage et l’heure exact du déclenchement. Malheureusement tout les appareil ne le font pas. Néanmoins essais de trouver un programmateur qui peut te faire 4 à 5 déclenchement de ce type, l’idéal serai de 7 ou 8.

Mon installation est composé d’une électrovanne, indépendante et d’un programmateur (si vous êtes intéressez, pour connaitre la marque, contactez moi).

électrovanne et programmateur bonsaï
mon système d’arrosage

Le tuyau :

Il préférable d’utiliser du tube polyéthylène en diamètre 20. Ce type de tuyau est facile à manipuler et assez robuste pour l’utilisation que nous allons en faire. En plus il est très facile de trouver des raccords pour faire l’ensemble du montage de notre réseau d’arrosage automatique.

Je conseil de partir avec un diamètre pas trop petit des la sortis du programmateur. Effectivement si tu as une grande longueur de tuyau, tu risque avoir une perte de charge, c’est à dire que tu risque de ne pas avoir assez de pression pour faire fonctionner tes gouttes à gouttes ou tes micro asperseur.

Garde toi une longueur après le programmateur. Dans un prochain article, je t’expliquerai comment installer un système pour injecter de l’engrais dans ton réseau d’eau. Je t’expliquerai comment faire une ferti-irrigation avec un venturi.

Les goutteurs :

La aussi il existe de nombreuse marque. Personnellement j’utilise ce que tu peux voir en dessous.Il y a plusieurs modèle et plusieurs litrage. Les plus couramment utilisés sont de 2 litres heure, 4 litres heure à 8litre heure. ci tu utilise un 8L/H, cela veux dire que ton goutteur à laissé tombé 0.5 litre si tu as arrosé un peu moins de 4 minutes.

C’est goutteur fonctionne avec une pression de 1 à 3 Bar. D’où l’intérêt d’installer une régulateur de pression en amont de ton installation. Ils sont auto régulant, c’est à dire que le tuyau, sur lequel ils sont branché ne se vide pas totalement entre chaque arrosage.C’est dernier bloque l’eau quand la pression est inférieur a 1 bar. Cela garantie une régularité de l’arrosage entre le premier et le dernier goutteur, de ta ligne d’arrosage.

goutteur 8litre heure pour bonsai
goutteur

Le capillaire :

Une fois le goutteur installé, il faut rajouter ce capillaire. Il existe deux modèles. En effet ces petits croisions, qui s’appel en réalité, des manifolds, existe en 4 ou 2 sortis. Tu l’as compris si tu prend l’option 4 sortis, tu aura 4 fois 2 litres heure, qui sortirons à chaque piques.

Cela te permettra de mettre plus ou moins de pique selon la taille du pot de ton bonsaï. Moi par exemple, je met 4 pique sur des pots qui fond plus de 20 litres de substrat, 2 pique pour 10 litres de substrat et un pique pour les petit pot style mame shohin.

Attention, si tu coupe un des tubes en taillant ton bonsaï et tu remet le pique sur la parti restante, sache que tu a déséquilibré la répartition de l’eau dans les petit tubes. En effet l’eau va toujours au plus rapide, donc au final les 3/4 des 8l/h de ton goutteur pourrai couler par la partie la plus courte.

Sinon n’est pas d’inquiétude par rapport à cette arrosage localisé. Très vite ton bonsaï va savoir ou ce trouve l’eau. Peut être, fait quelque arrosage manuel pour commencer, surtout après un rempotage.

capillaire pour bonsai
capillaire

Micro asperseur :

Après le goutte à goutte, l’aspersion est un autre moyen d’arroser nos bonsaï. Là aussi il existe une grande gamme de micro asperseur, celui que je te présente à l’avantage de fonctionner tête en bas ou tête en haut. Tu peux également choisir ton débit selon tes besoins et le diamètre d’arrosage.

Tu peux utiliser les micro asperseur, pour plusieurs cas de figures.

L’arrosage de tes boutures. En effet, les jeunes plantules ont un grand besoin d’humidité pour développer leur racines. Une hygrométrie de 90% est absolument nécessaire. Si tu veux en savoir plus sur le bouturage, clique ici pour voir une vidéo sur ce sujet.

Les vannettes :

Lors du montage de ton système d’arrosage automatique, tu devra installer plusieurs vannettes et raccords. Il existe des vanne à cannelure que tu enfonce dans ton tube. Je ne suis pas fan de ce type de raccord, étanchéifier est moyenne et parfois il faut même rajouter des collier de serrage, ce qui peut doubler le prix que tu destine au vannette.

Personnellement j’utilise des vannes avec une partie de serrage fourni, dite vannette à compression. Le matériel est robuste pratique d’installation et surtout il est très facile de changer une vanne, si par malheureux tu as oublié de purger ton installation avant l’hiver. Mais j’aborderai ce point un peux plus loin dans l’article.

vannette à compression pour bonsai
vannette

Le montage :

Comme souvent une bonne vidéo vos mieux qu’un long discours, je t’invite à regarder cette vidéo. Tu y retrouvera tout le matériel que je t’ai présenté et la manière de l’assembler.

Conseils :

Une installation d’arrosage automatique demande un minimum d’entretien. Malgré la qualité du matériels professionnel, les piles de ton programmateur ne se changerons pas toute seul. De plus automatique ne veux pas dire sans surveillance, bien au contraire. Le temps que tu apprivoises ton kit d’arrosage il faudra certainement passé plus souvent que tu ne le faisais en arrosant à la main. Je le re dis ici, le meilleur arrosage se fait à la main.

Mise en route :

Avant la mise en route de ton système il y a une série de vérifications à faire. En premier lieu vérifie que l’eau arrive bien au bout de ta ligne d’arrosage, une vanne fermé ou pire un cour étranger, peuvent empêcher la libre circulation de l’eau. Une fois que l’eau coule normalement ferme la vannette est vérifie que chaque goutte à goutte fonctionne, c’est à ce moment là que je plante les piques dans mes pots à bonsaï.

Tu devra faire ces versifications à chaque saison au moment ou tu redémarre ton arrosage automatique.

Entretient :

En fonctionnement de routine j’ouvre régulièrement ma vanne en fin de peigne d’arrosage. Malgré ta filtration, il y a toujours un développement et de limon qui ce dépose dans ton circuit d’eau. En général il faut que quelque seconde pour que l’eau devienne clair, à ce moment referme la vanne.

Un contrôle régulier du filtre est OBLIGATOIRE , en plein été il m’arrive de laver mes filtres 2 à 3 fois par jours. Il est cruciale que l’eau circule bien et que la pression du réseau ne sois pas bloqué par des algues ou autre dépris.

La mise hors gel, consiste à purger tout ton réseau. Attention à ne pas laisser les vanne trop ouverte ou des tuyau à l’air libre, des petits habitant pourrai y trouvé un emplacement idéal pour y passer l’hiver. Profite de l’occasion pour démonter tes micro asperseur et plonge les dans du vinaigre, histoire de retirer les traces de calcaire et d’algues.

J’espère que cette article t’as donné un coup de main, dans ton installation d’arrosage automatique. Si il y a des points que j’ai oublié d’aborder ou si tu veux juste mettre un commentaire, n’hésite pas à le faire dans l’emplacement prévus à cette effet.