Publié par 2 commentaires

le ficus en bonsaï

bonsai ficus

J’ai regroupé un certain nombre d’informations intéressantes sur les caractéristiques du ficus, ses soins, sa méthode de culture et les principales techniques utilisable en bonsaï. Si tu as des question sur cette espèces tu va trouver la réponse ici.

Le ficus est une espèce très adaptée aux débutants, il nous permet de mettre en pratique plusieurs des techniques que nous utilisons en Bonsaï. Il supporte, la taille, la ligature, la défoliation et la taille des racines après rempotage.

Rappel toi que la première chose à faire est de tenir compte, est d’adapter la culture à tes conditions météorologiques ou le climat de ta région.

Si tu as décidé d’acheter un Ficus Retusa ou si tu là déjà à la maison, les informations qui vont suivre te seront doute très utile.


voici le programme :

  • Comment accueillir le nouvel arrivant
  • Es ce que le ficus est un bonsaï d’intérieur
  • Comment prendre soin de son bonsaï Ficus
  • Pourquoi rempoter son Ficus
  • Quand et comment arroser son bonsaï
  • Fiche entretient Ficus bonsaï

Comment accueillir le nouvel arrivant :

Ces arbres ont été produits dans de grandes serres avec des conditions de culture contrôlées. Ces conditions seront très différentes de ce que l’arbre trouvera dans votre jardin, terrasse ou balcon. Avec ces changements d’emplacement (table de salon), d’arrosage (passer d’un arrosage contrôlé à l’arrosage que vous pouvez faire), d’exposition au soleil et d’humidité, l’arbre va avoir une réaction négative. N’ayez pas peur si vous perdez des feuilles ou si elles jaunissent.

Le substrat utilisé est de faible qualité. Il ne répond pas aux critères de perméabilité, d’oxygénation et de drainage dont nos bonsaïs ont besoin, donc supposez dès le premier instant que votre but est de le maintenir en vie jusqu’à ce que vous puissiez le transplanter pour remplacer un meilleur substrat.

Est-ce que ficus est un bonsaï d’intérieur ?

Les arbres d’intérieur n’existent pas, tout comme les bonsaï d’intérieur n’existent pas. Ce terme est une invention commercial pour vendre, du pur marketing. Je suis désolé, mais il vaut mieux être honnête et ne pas prendre de risques avec votre arbre. Beaucoup d’amateurs découvrent que les bonsaï ne peuvent pas vivre à l’intérieur quand il est trop tard.

Certaines espèces exotiques et tropicales sont vendues sous ce nom commercial “bonsaï d’intérieur”. Ils peuvent (et doivent) être cultivés en extérieur du printemps au début de l’automne. Bien-sur en hiver il devront être mis hors gel. En dessous de +5°c, il y a un risque pour votre Ficus.

Si vous le placez à l’intérieur de la maison, il doit être le plus loin possible des sources de chaleur comme le chauffage, les radiateurs, etc., près d’une fenêtre et là où il reçoit le plus de lumière possible.

Comment prendre soin de mes Ficus bonsaï ?

Si vous vous demandez si le salon de votre maison ou votre chambre à coucher, est le bon emplacement pour mettre votre ficus, je vous dirai non. Si vous voulez essayer, essayez. Je suis désolé d’être si sincère, mais je pense que ça va vous aider, afin surtout votre Ficus.

Bien qu’il s’agisse d’une espèce qui peut être cultivée à l’intérieur avec un soin constant et un emplacement bien précis, il ne jouira jamais de la santé et de la vigueur d’un arbre extérieur.

Pourquoi rempoter son Ficus ?

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, les substrats dans lesquels l’arbre arrive, ne sont pas bons du tout. Et pour le rempotage, n’oubliez pas que les sacs vendus dans les centres commerciaux ou les pépinières comme “Substrat ou Terre pour Bonsaï” sont une condamnation à mort pour votre arbre.

Dès le début, vous ne devez pas perdre de vue que votre objectif principal et de changer le substrat de votre ficus. La meilleur période est l’été. Mais parfois il y a urgence, il sera peut être nécessaire de rempoter un peu n’importe quand dans la saison pour sauver votre Bonsaï.

En effet le substrat de votre Ficus peut être de mauvaise qualité, vide d’éléments nutritifs, difficile à mouiller, ou à sécher et asphyxiant pour le système racinaire. Pour cela nous choisirons un substrat très drainant. Un mélange de roche volcanique, type pouzzolane, pierre ponce, akadama , feront très bien l’affaire.

Quand et comment arroser bonsaï ?

Cela vous paraîtra étrange si c’est la première fois que vous l’entendez, mais l’arrosage d’un bonsaï est la technique la plus compliquée et la plus difficile à dominer. Elle est en outre fondamentale pour la survie de votre arbre.

Il faut toujours faire des arrosage abondant. Attendez quelques secondes et arrosez de nouveau, même s’il semble déjà mouillé. Répétez l’opération une troisième fois en attendant quelques minutes. C’est la garantie d’un bon arrosage et comme vous avez utilisez un substrat adapté, le surplus d’eau n’aura pas de mal à s’évacuer par les trou de drainages.

Si vous avez le sentiment que le substrat n’est pas trempé parce qu’il est plein de racines ou trop compacte, vous pouvez aussi arroser par immersion, seulement si vous pensez que la première méthode n’as pas fonctionné. Prenez votre bonsaï Ficus et mettez le dans un récipient assez grand ou un seau d’eau, où le pot puisse rentrer entièrement. Ensuite immergé complétement le pot jusqu’au dessus du substrat.

Gardez-le pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air qui sortent du substrat. Cela signifie qu’il est complètement saturé d’eau. Retirez et laissez l’arbre s’égoutter, mais sans soucoupe, sans plateau en dessous, ou quoi que ce soit du genre. L’eau doit s’écouler et s’écouler librement.

L’apparence du substrat vous indique s’il faut arroser à nouveau. Ne le laissez pas trop sécher, mais n’arrosez pas s’il est encore humide. Cherchez un équilibre en pensant à quel point le manque d’eau est aussi grave que l’excès.

Une fois rempoté, lorsque l’arbre a un substrat drainant et aéré, il faut arroser normalement. Soit avec un jet d’eau adapté, qui imite la pluie, ou un arrosoir avec de trous fins pour oxygéner l’eau.

Fiche sur le Ficus :

Identification :

De nombreuses espèces sont utilisées dans les bonsaïs de la famille des Ficus. La Retusa est la plus commune dans la production commerciale. La variété “Tiger Bark” offre de meilleures qualités pour le bonsaï, des feuilles plus petites et un feuillage plus épais.

-Nom scientifique : Ficus Microcarpa (var Retusa).

Origine :

Asie.

-Caractéristiques : Tropical, avec peu de résistance au froid (à protéger en intérieur si température inférieur à +5ºC). Bonne résistance à la chaleur. Il n’est pas exigeant avec la qualité de l’eau. Vigoureux et à croissance rapide. Permet d’obtenir des résultats remarquables en quelques années. Parfait pour les amateurs débutants et experts. Espèces très accessibles et économiques.

Culture ficus :

-Substrat : Drainage (Akadama, volcanique, pouzzolane, Pomice,). Jusqu’à 10% de fibre de coco peuvent être ajoutés dans les régions où l’été est très chaud.

-Arrosage : Très abondant en été et modéré en hiver. Ne pas laisser le substrat sécher complètement. Ne pas inonder ou utiliser la sous coupe sous le pot.

-Eau : en quantité. Accepte la pulvérisation pendant les étés chauds.

-Lumière : Exposition totale.

Ficus en Bonsaï :


-Techniques : Il répond de façon excellente à toutes les techniques du bonsaï.

-Taille : Accepte la taille. Mieux à la fin de l’hiver ou pendant le bourgeonnement pour faciliter la cicatrisation des plaies. Son latex est toxique. Après la taille, il peut être appliqué un mastics spécifiques bien que son latex soit protecteur. Grande capacité à refermer les plaies.

Défoliée : Accepte une défoliation totale. Très bons résultats également avec défoliation partiel, afin de favoriser la croissance contrôlée de certaines branches ou parties de l’arbre. C’est moins stressant pour l’arbre.

-Ligature : Sans problème. Sa croissance rapide nous oblige à l’enlever rapidement et à le ligaturer à nouveau pour éviter que l’écorce ne marque. Fil d’aluminium recommandé et peu visible, vu sa couleur, similaire à celle de l’écorce du ficus.

-Rempotage : Tous les 2 ou 3 ans ou lorsque le substrat commence à être trop compacte. A faire à la fin du printemps et au début de l’été. Conserver dans un endroit protégé mais à l’extérieur après la transplantation.

Engrais :

Automne et printemps : il accepte les engrais solides de libération de lente (engrais organique). Pour compléter l’engrais chimique liquide tous les 15 jours.

Ravageurs et maladies :

Résistant à un grand nombre de ravageurs, grâce à son latex. Attention quand même aux pucerons. Sensible aux champignons en milieu très humide. Pour protéger le bois dans les zones de coupe, car son bois tendre est un régal pour certains microorganismes.

Multiplication :

Une grande facilité. Ce boutures toute l’année.

Par graines : Peu utilisé. Ses conditions optimales de multiplication végétative permettent de sélectionner des arbres aux qualités génétiques exceptionnelles et de les reproduire par bouturage et stratification.

Si tu as aimé cette article n’hésite pas à mettre un commentaire ou à rajouter quelque chose si je ne l’ai pas traité. Tu peut également le partager sur tes réseau sociaux.