Publié par Laisser un commentaire

Faut il PARLER de ses BONSAÏ MORTS

  • -Combien de YAMADORI mort, après prélèvement, rempotage , mise en forme, après tous ces travaux.
  • – Combien de BONSAÏ d’importation qui non pas supporté le changement de climat entre leur pays d’origine et leur nouvel destination.
  • – Combien de graines et de boutures qui ont séchés avant même de commencé à ressembler à un pré-bonsaï.
  • – Combien d’arbres dévorés par la pyrales ou par d’autre parasites.
  • – Combien de bonsaï transformé en 100% bois mort, suite à un problème d’arrosage, de fertilisation, de culture…

En sommes, combien d’arbres mort avant d’avoir un bonsaï posé sur une tablette et présenté dans une exposition.

Jamais ton animateur de club ou ton senseï, commencera à te parler des arbres qu’il a tué. Mais es ce vraiment comme ça qu’il faut présenter là chose?

Je ne sais pas si tu au courant, mais le bonsaï est une plante vivante et qui dit vie, dit mort. Même si FRANCIS HALLE dis qu’un arbre est potentiellement immortel. En effet nous avons tous déjà vu des arbres cassé ou sec sur pied repartir de la souche. Génétiquement c’est le même arbre.

Mais nous , quand nous avons un accident , cela peu remettre en cause tous l’esthétique de notre bonsaï, au pire nous faire repartir de zéro.

Et donc, comment gérer ce coté obscure du bonsaï?

Devons nous vite enterrer, broyer, ou bruler le cadavre de notre bonsaï? Personne n’en parle, tu ne verra jamais une publication sur Facebook ou sur un forum , qui montre un arbre mort en pot. Ce que je comprend d’ailleurs. Déjà tu te fais critiquer en montrant un arbre vivant , alors un mort, je ne veux même pas imaginer.

Cette année j’ai encore eu des arbres qui ont lâchés, à qui ce n’est jamais arrivé.

Mais quoi faire avec cette accident, cette échec, comme dirai certain?

Idriss Aberkane, conférencier avec 3 doctorat, nous dis que l’échec est un diplôme et là nous rentrons vraiment
dans un problème franco français.

Une personne qui postule pour un job et qui a fondu sa boite, ce temps passé va ce transformer sur son cv en une année sabbatique. Alors qu aux états unis c’est une expérience.

franchement tu crois que bill gates à sorti son Microsoft du premier coup, tu
crois que Steve Jobs à pondu son Ephone comme ça.  thomas edison disait j’ai
pas échouer mille fois, j’ai juste inventer mille façons de ne pas créer une ampoule.

Mais en France l’échec c’est mal, tu traines ça comme un boulet toute ta vie. C’est pourquoi certains vous raconteront des fables, par rapport à leurs arbres morts. Ils vous diront “ben c’était pas mon arbre le propriétaire
l’a récupéré ou ben je les vendu.”

Un autre philosophe, je t’invite à aller voir son bouquin, Charles Pépin qui a sorti les
vertus de l’échec .

A un moment il dit, que nous humains, sommes en quelque un échec. Parce que en fait nous sommes né trop top. Si tu regardes bien, chez moi, quand j’ai une vache qui fait un veau au bout de deux heures, il boit tout seul et il marche. Tandis que nous, c’est pas deux heures qu’il faut, mais deux ans.

D’ailleurs quand nous avons commencé à apprendre à marcher, si on s’était arrête à  la première gamelle on marcherait tous à quatre pattes.

Il ne faut pas prendre la mort d’un Bonsaï trop personnellement. C’est à dire qu‘il ne faut pas confondre, avoir raté un Bonsaï et être un raté en Bonsaï.

Mais alors d’où vient ce boulet que nous trainons nous Français. De notre histoire? de notre culture? de notre ego?

Peut être un peu de notre parcours scolaire. Parce que en fait tu est noté sur ce que tu as raté. Au départ tu as une note de 20/20 et ont enlève des points au fur et à  mesure que tu as raté.

Pas facile de trouver la cause, de trouver la réponse à cette question.
A nous d’accepter la chose.

Tu va faire mourir des bonsaï, mais l’important surtout c’est de savoir pourquoi ton bonsaï. Il faut absolument
savoir la cause, pour que ton cerveau puisse imprimer cette erreur de parcours. Il faut absolument faire quelque part l’autopsie de ton arbre.

est ce que c’est un problème de culture?
est ce que c’est un problème de substrat?
est ce que c’est un problème d’arrosage?
est ce que c’est un problème de parasites?
est-ce que tu as travaillé trop ton arbre?

d’ailleurs j’avais fait une vidéo sur les sept façons de tuer son arbre. Reviens la voir elle pourra peut-être t’aider.


je pense que serait bien de partager les petits soucis que vous avez eu pour faire vos arbres. Parce que si vous partagez que vos réussites, Charles Papin dit qu’une réussite sans échec, c’est presque un échec. Car tu n’as rien appris de tes erreur.


Le bonsaï c’est un long parcours semé d’embuche, il faut partager aussi bien nos réussites que nos échecs.
D’ailleurs je vois apparaitre depuis quelques temps plusieurs groupes sur Facebook.
La Clinique du Bonsaï
et Icst sensei power

Je serai intéressé de connaitre ton avis sur ce sujet.s cas de france
Sache que les meilleur Bonsaï-ka, ont des cadavres dans leurs placards.