Apprendre le bonsaï avec le genévrier

CRÉER UN BONSAÏ AVEC LE GENÉVRIER

Je sais que vous êtes très nombreux à aimer le genévrier. Vous êtes intéressés par cette espèce qui est très intéressantes à faire et à réaliser en bonsaï. Aujourd’hui, je vais t’expliquer comment je travail, quatre jeunes plants, quatre junipérus itoigawa. Ils fond partie de la famille des junipérus chinensis ou genévrier de chine.

ce sera donc, quatre plants vraiment très jeunes issus de boutures, très simple à trouver ou à fabriquer soi-même.
Tu as pu voir ma méthode de reproduction sur ma chaine YouTube, notamment la vidéo sur les boutures.

Je suis partie de genévrier itoigawa, car c’est une essence très intéressante.
Elle densifie très facilement et qu’elle permet d’avoir de jolis petits nuages assez rapidement.

Quel est le meilleur espèce de genévrier pour faire un bonsaï ?
Tu peux prendre n’importe quel variété de genévrier, l’intérêt de ce travail c’est surtout d’apprendre à mettre en forme et à cultiver ton futur arbre.

Il y aura plusieurs article sur ces jeunes plants, afin de voir leur évolution au fur et à mesure des saisons.

Nous verrons de quelle façon on peut les cultiver pour obtenir des résultats différents.
c’est à dire que l’on testera différents mode de culture, de substrat, etc…

Je reprend l’idée, de mon test avec plusieurs substrat différents, afin de déterminer quel est le meilleur substrat pour des jeunes pins sylvestre. Tu peux également revoir cette vidéo ici .

dans les quatre cas on aura peut être des choses différentes qui vont émerger.
Des réaction après la mise en forme.

Dans ce premier article, je fais faire une première mise en forme des plants. Nous allons essayer de former un bonsaï avec une optique d’un travail sur sept à huit ans, voir beaucoup moins si tu suis mes conseils.

CRÉER UN BONSAÏ AVEC LE GENÉVRIER
CRÉER UN BONSAÏ AVEC LE GENÉVRIER

Faire un bonsaï genévrier

Les jeunes plants sont dans des pots standard de 10 cm de hauteur et 10 cm de diamètre. Tu peux trouver ce type de produit dans n’importe qu’elles jardineries, voir même en récupération.

Eau et engrais :


J’utilise et j’utiliserai, une fertilisation poussé, avec de l’engrais organique et chimique. Mais avec des engrais faiblement dosés, avec un N/P/K de type 2/2/2 et un EC de 1.7

Les genévriers ont besoin de beaucoup d’eau et quelque soit la variété.
N’hésite pas donc à arroser fréquemment, 1 ou 2 arrosages par jour ne suffise clairement pas, surtout quand nous sommes sur une phase de croissance. En plein été les plants manquerons obligatoirement d’eau, ce qui ralentira fortement la pousse.
Le facteur limitant dans une bonne culture c’est l’eau. Pas d’eau, pas de pousse.
Ne laisse pas sécher la motte.

substrats :

J’utilise un substrat rétenteur, dans un premier temps 80% fibre de coco et 20% de roche volcanique.
La proportion de roche volcanique va augmenter, en même temps que mes troncs vont grossir. Comme je te l’ai dis plus haut, ton substrat ne dois pas sécher.
Tu es en phase de culture et ton arbre à besoin d’eau pour pousser. Un substrat qui retiens l’eau t’aidera dans cette objectif.

substrat genevrier bonsai
substrat genevrier bonsai

exposition :

Je les exposes en plein soleil, tu matin au soir. Les genévriers ont un grand besoin de lumière. Les cultiver à l’ombre est le début des problèmes, étiolement, pas de pousse, feuillage faible, donc arbre faible.

J’habite dans le sud-ouest et je subis des périodes chaudes en été, notamment en juin juillet août, Néanmoins ce sont de bonne période pour faire pousser tes futures bonsaï si tu as une bonne culture.

Si il fait très chaud et que les rayons du soleil ont en tendance à cramer la fine végétation. Ce n’est pas un problème d’exposition, mais de culture.
Avec un arrosage adapté, tes arbres supporteront largement ces coup de canicule.

APPRENDRE LE BONSAI AVEC LE GENÉVRIER
APPRENDRE LE BONSAI AVEC LE GENÉVRIER

Mise en forme des genévriers

Ces jeunes boutures de genévrier fond une taille de 30 cm environ et un diamètre d’environ 5 mm à la base.
c’est une taille idéal pour des travaux de première mise en forme

on va apprendre à mettre en forme son petit arbre
on va apprendre à positionner la ligature correctement

on a besoin de très peu de matériel pour faire ce type de travail. Une paire de pince à couper le file et une paire de ciseaux.

j’utilise du fils de diamètre 2.5 mm en aluminium.
Je déconseille fortement le fil de cuivre pour tous les travaux qui vont suivre sur ces futures arbres.

à la recherche du nebari

la première chose à faire, c’est d’aller voir à la base de l’arbre. Il faut chercher le future nebari. Pour être plus précis, il faut chercher les première racine qui forme le collet.
Si ton arbre est issue de pépinière ou tout simplement de bouture, les racines peuvent être très profonde dans ton pot.
Il suffit donc de gratter un petit peu avec les doigts et de trouver là où le racinaire commence.

nettoyer son junip :

On va commencer par nettoyer un petit peu son junip.
alors nettoyer, qu’est ce que ça veut dire?
Tu va retirer le feuillage qui est juvénile et ou qui est faible.

feuillage juvénile genévrier
feuillage juvénile genévrier


C’est facile à voir, surtout sur des genévriers a écaille. Ce feuillage est en pointe comme un genévrier commun.
Ce feuillage, tu peux l’enlever avec le ciseau.
N’oublie pas que tu fais ça pour te faciliter le passage du fil de ligature. il faut donc retirer le feuillage qui gène, pour laisser un espace au file.

feuillage nettoyer genévrier
feuillage nettoyer genévrier

ligaturer :

Là maintenant je viens positionner mon fils de ligatures.
Je prends un fils d’environ 60 cm. J’essaie de ne pas faire trop de gaspillage.
je vais passer par le fond du pot. Ce sera plus simple pour traverser et bien ancrer mon file.

L’idée donc est de bien bloquer mon file pour une bonne mise en forme par la suite. Le file ne dois vraiment pas bouger du tout. Cela permet d’avoir un très bon maintien de la hanche.

Ensuite je viens ligaturer mon arbre
Alors il faut bien partir de la base, ça c’est important et ont fait le tour avec des spires d’environ 45 degrés.
Toujours maintenir le tronc, le file fait le tour de l’arbre et pas l’inverse.

ligature genevrier bonsai
ligature genevrier bonsai

Tu n’est pas obligé de couper le fil en haut, ça pourrai servir éventuellement pour lui redonner une nouvelle forme.

Astuce : Laisse la motte de ton plant ce dessécher un peu avant de faire ce travail de mise en forme. ton arbre sera beaucoup plus souple.

mise en forme :

Pour la mise en forme, inspire toi de forme que tu apprécie en bonsaï. Essaie de reproduire des mouvements ressemblant à des genévriers. Nous ne faisons pas un feuillus.

Par la suite et selon la réaction de l’arbre après une saison de pousse, tu choisira les courbes que tu gardera et celle que tu devra améliorer.
A ce stade rien n’est fiché.
Pour ce qui est du genévrier on évitera de faire un arbre strictement droit parce que ce n’est pas forcément le style le plus approprié. Lâche toi et donne du mouvement. Ce sont des arbres plutôt tourmenté, dans la forme de leur tronc.

Pour la mise en forme, ce qui est important c’est de tenir correctement le tronc et puis ensuite de commencer à plier son arbre.
On ne va pas jusqu’au point de rupture, même si parfois le résultat est superbe. Mais le plant est trop jeunes pour l’instant. Nous verrons ça plus tard.

mauvais pliage
mauvais pliage


Les mouvement doivent ce faire quand il y a le file a l’extérieur de la courber. Si on plie sur un espace creux, à cet endroit tu risque de casser l’arbre.
Le file ce comporte comme une attelle, ce qui va permettre de plier correctement l’arbre.

le but ce travail est de donner juste un mouvement. Le genévrier est élastique, mais il a un point de rupture.

bon pliage
bon pliage

Une fois ta mise en forme faite, tu peux avoir des branches à l’intérieur des courbes.
Ne les coupe pas toutes, elles vont te servir de tire sèves. Tu à absolument besoin que ton arbre pousse. Il faut faire d’abord un tronc, nous réfléchirons après pour le positionnement du feuillage.

Je le répète, il est important de donner du mouvement à la base du tronc. Rajoute un deuxième file, afin de bien imprimer les futures courbes de ton tronc.

Le genévrier fonctionne avec un système de veine. C’est à dire qu’une branche est alimenté par une veine du tronc qui décent jusqu’au racinaire. Mais a ce stade tu n’as pas d’inquiétude à avoir. Nous en reparlerons également dans un prochain article.

Après ce travail de pliage, le plant de 30 cm arrive à faire 10 cm, peut être un future shohin.
Il reste des branche un peu juvénile, pas assez lignifié, elles vont nous servir pour faire grossir le tronc.

j’espère qu’à travers cette article, tu va essayer de t’amuser à faire des pré-bonsai, à les cultiver et à les mettre en forme.

c’est un travail facile que tu devrai faire régulièrement, surtout sur des jeunes plants.
Utilise tes boutures ou des jeunes plant de pépinières pour faire ton expériences des mises en forme.
Je te l’ai déjà dit plusieurs fois, fait des tests, fait tes propres tests et ne prend pas pour argent comptant ce que tu peux voir ou entendre sur youtube.

Si besoin nous pourrions travailler des jeunes plant et ce donner un objectif de faire un arbre qui ressemble à un bonsaï dans 5 ans.

Quand les travailler ?

A ce stade, tu pourrai travailler ce type de plant toute l’année, en évitant bien sur les périodes de canicule et de froid.

Je n’ai pas précisé la période ou les mois ou je fertilise. Chez moi ce type de jeunes plants a de l’engrais organique toute l’année et en plus de l’engrais chimique de février a novembre.

J’espère que cette article t’as plu et t’as donné des envies. Dans un prochain article nous suivrons l’évolution de ces jeunes plants.
N’hésite pas à t’inscrire au blog
L’inscription est GRATUITE et tu recevra ma Newsletter.
N’hésite pas, également, à mettre un commentaire

lien d’inscription : ici

Référence :
article Les genévriers comme bonsaï V.3Février, 2017 de Vianney Leduc lien http://ottawabonsai.org/wp-content/uploads/2017/01/SBO-Genevrier-V3.pdf

5 commentaires sur “Apprendre le bonsaï avec le genévrier”

  1. Super article,merci Bruno! Petite question, j’ai de nombreuses boutures dans un bac de culture… je me demandais quelle est la meilleure période pour les mettre en forme et les mettre individuellement en pot de culture? merci beaucoup! la biz d’Alsace. Laurent

  2. Merci Bruno pour cette belle démonstration ! Ton astuce concernant l’hormone de bouturage me plait beaucoup. Peux-tu nous préciser les proportions pour le miel et l’hormone et une fois le mélange fait, combien de temps peut on le conserver. Encore merci

    1. Heureux que cette astuce t’ai plu
      quand le pot est a moitié, je met un a deux sachets d’hormone.
      ça se conserve bien, mais avec le temps le miel se fige un peu.
      quelque seconde au micro onde et c’est repartie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *