Publié par Laisser un commentaire

Acheter son 1er BONSAÏ

Les “bonsaï” de grande surface :

Si vous commencez dans le Bonsaï, c’est toujours très difficile de choisir quel arbre vous allez enfin pouvoir acheter.

En règle générale, l’amateur croise « son premier bonsaï » dans un centre commercial ou une jardinerie et se dit qu’il va pouvoir investir dans un Ficus ou un Orme de Chine qui est sur l’étagère de présentation du dit magasin. Ce qu’il faut savoir en priorité quand on débute, c’est que ces arbres sont importés pour la plupart de Chine, cultivés en batterie avec la même forme en « S » pour attirer le regard de l’Européen.

Une étiquette rappelant que l’arbre a 10 voire 15 à 20 ans, permet de bien asseoir la confusion dans la tête de nos concitoyens qui veulent absolument repartir du magasin avec un « Bonsaï ».

De plus cet arbre a voyagé en container durant près de trois mois sans voir le jour. De temps à autre on croise dans les centres commerciaux, des importations des Pays Bas, qui ne sont guère plus alléchantes en terme de qualité. Au bout du compte, l’amateur se retrouve avec son arbre qu’il nomme « Bonsaï » dans son tout petit pot, avec un substrat compact, et qu’il pose devant la baie vitrée à l’intérieur de son salon, quand ce n’est pas sur la cheminée. C’est la mort assurée dans les quelques semaines à venir.

acheter 1er bonsai
acheter 1er bonsai

Qu’elle arbre pour faire son premier Bonsaï ?

La réalité est différente. Un bonsaï n’est pas une espèce, c’est un arbre en pot. C’est donc à l’extérieur qu’il doit vivre. Les arbres d’exportations étant bien souvent des arbres tropicaux, le vendeur quand il est présent doit prévenir l’acheteur qu’il doit rentrer son arbre en pot pour qu’il ne subisse pas les rigueurs de l’hiver.

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que l’on peut réaliser son Bonsaï chez soit avec des arbres autochtones, pas besoin d’importation . Il y a bien souvent ce qu’il faut dans votre jardinerie, surtout pour commencer.  Certes il est vrai qu’on ne peut pas former un Bonsaï avec toutes les espèces d’arbres, mais très vite vous trouverez assez de diversité dans la flore Française ou Européenne pour choisir votre coup de cœur.

Bonsaï et Culture :

Vous n’avez que l’embarras du choix, pour faire votre premier bonsaï, Les Buis, les Pins, les Érables, les Cotonéaster, les If, les Oliviers, les Genévriers, les Pommiers, etc…

Votre choix va dépendre avant tout de votre situation géographique. Si vous être dans le sud de la France, il sera peut-être plus simple de cultiver des Oliviers, alors que si vous êtes au Nord, l’If ou le cotonéaster seront surement plus robustes.

Il faudra encore se préoccuper de la quantité de vent que vous subissez dans l’année, mais aussi le nombre de jours de soleil en moyenne que vous avez, ou encore le nombre de jours de gel que vous subissez. La météo de votre région est déterminante pour votre choix.

En plus de la météo, il faudra utiliser un substrat adapté. Je conseil souvent des substrat à base de pierre volcanique, type pouzzolane ou pierre ponce (pumice). Ainsi vos future bonsaï pourrons pousser tranquillement dans un substrat adapté, qui laisse passer l’eau comme l’air.

Une fois que vous avez une idée précise de vos conditions climatiques, vous êtes prêt pour cultiver. La BOUTURE un MOYEN de DÉBUTER le BONSAÏ. C’est très simple, il n’y a qu’à couper quelques branches, et à planter en bac de culture. Vous pouvez également démarrer par la graine. En peu de temps, vous aurez du matériel pour bien débuter.

CRÉER un BONSAÏ avec le GENÉVRIER
CRÉER un BONSAÏ avec le GENÉVRIER

Dans un premier temps, il faut penser “BONSAÏ CULTURE” C’est à sire qu’il va falloir ce concentrer sur la culture de ces jeunes plant. Mais il ne faudra pas perdre de vu que notre objectif est de former un Bonsaï. C’est à dire, savoir poser de la ligature, mettre en forme, plier des branches, tailler et rempoter, cultiver, faire grossir etc…

Mes articles et mes vidéos seront là pour vous aider dans cette aventure.

Bien choisir son Bonsaï :

Personne n’est à l’abri d’un coup de cœur, mais avant d’acheter, il faut vérifier quelques points.

En dehors de l’aspect esthétique, forme du bonsaï, variété du bonsaï ou encore forme et couleur du pot. Il faut faut d’abord vérifier l’état sanitaire de votre future bonsaï.

Es ce que le pot de l’arbre a des trou de drainage ?

effectivement il existe des pots sans trou de drainage , ou avec une soucoupe collé au fond du pot. Ce sont de véritable bassine et mouroir à bonsaï. Il sera impossible de contrôler la quantité d’eau, que l’arbre n’aurra pas consommé. Il va y avoir une accumulation d’eau. Quand une odeur d’eau croupie ce dégagera du substrat il sera trop tard.

je préfère des pots avec de gros trou de drainage, avec eux aucun soucis d’évacuation du trop plein d’eau d’arrosage.

la terre à bonsaï :

Déjà il faut savoir que l’on parle plutôt de substrat pour bonsaï, au lieu de terre à bonsaï ou terreau bonsaï.

En général quand tu achète un bonsaï le substrat et compact et composé de terreau très tourbeux. Les producteurs utilisent ce type de substrat pour que les arbres supporte les semaines de transport et les conditions de stockage, pas super adapté pour les plantes.

Donc ne te focalise pas trop sur l’état du substrat, car ce sera le premier truc qu’il faudra remplacer par un rempotage.

Tronc et Branches du Bonsaï :

Selon la forme et le style du bonsaï, il faudra observer le nebari qui doit être large. Le tronc doit avoir un léger mouvement, mais surtout une bonne conicité. C’est à dire qu’il doit ressembler à un conne, large au fond et fin en haut.

Attention aux branches. Parfois avec le feuillage nous avons l’impression d’avoir un super arbre. Le feuillage habille un beau tronc.

Mais malheureusement quand on s’approche et que l’on regarde à l’intérieur du feuillage, c’est un peu le bazar. Le pire que tu peux trouver, c’est des branches qui sortent toutes au même endroits sur le tronc (comme une roue de vélo) A terme il faudra couper et choisir une seul branche. Si ce travail n’est pas fait, il va ce développer une grosseur à cette endroit qui sera inesthétique, qui pourra peut être même déformer l’arbre.

Il faut choisir un arbre avec des branches bien repartie sur le tronc et qui ne partent pas du même endroit.

L’état du feuillage :

Feuilles Bonsaï ficus
Feuilles Bonsaï ficus

Si il n’y a pas de feuilles sur l’arbre, attention ne tire pas de conclusion trop rapide. En effet si c’est un caduc et si tu fait votre achat en hiver. C’est normal qu’il n’y ai pas de feuilles sur ton futur bonsaï. Une confirmation auprès de vendeur te rassurera.

Si il y a des feuilles, il faut faire une observation global de l’arbre.

  • la couleur doit être d’un beau vert, pas jaunasse.
  • on ne dois pas remarquer des manques de feuilles
  • il ne dois pas y avoir de zone morte. Sauf pour les résineux
  • en se rapprochant, les feuilles ne doivent pas coller (signe de parasites)
  • si il n’y a que quelque feuilles jaunes, rien d’alarmant
  • de nouvelles feuilles qui sortent est un très bon signe.

J’espère que cette article va t’aider dans tes futures achat. N’hésite pas à mettre un commentaire ou rajouter quelque chose si je l’ai oublié. Tu peux également partager cette article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *